actu
Contre les abus des avocats et notaires
Adhésion association
Pétition pour une nouvelle justice
articles de presse
Livre May Dupé
La voix des victimes - Cas concrets
Les actualités de l'association
Lettre ouverte à Monsieur Nicolas SARKOZY
2
Réseau social - Facebook Réseau professionnel Viadeo Voir la vidéo sur Dailymotion
mailing list
 
Inscrivez-vous à
notre mailing list !
 

..Mentions légales


Plaidoyer pour une nouvelle justice

"Plaidoyer pour une nouvelle justice" : Le livre

 

UN NOUVEAU SOUFFLE POUR LES VICTIMES D'UNE CERTAINE CATEGORIE D'AVOCATS ET DE NOTAIRES (ESCROCS) DANS L'EXERCICE DE LEUR FONCTION.

                              "La Justice est aveugle, ôtons-lui son bandeau des yeux !"

                                                     Indignons-nous !

                Ensemble, on est plus fort, rejoignez l'association "Nouvelle Justice".


Vous êtes victime d'ABUS de la part de votre propre avocat ou notaire, adressez un EXPOSE de vos difficultés, à :

Association "Nouvelle Justice" (adresse postale) 12, Rue Meynadier /06400 CANNES.

Joignez à votre envoi :

- votre bulletin d'adhésion (dont le montant de la cotisation est 45€),

- la PETITION revêtue de votre signature,- la CHARTE proposées, signées et datées.

Contacts : nouvellejustice@orange.fr  et tél. : 04 93 38 59 82 (uniquement pour les dossiers en cours de traitement).

Pour toute poursuite judiciaire à engager ou à continuer, un avocat de vocation pourra se charger de votre dossier.

                                                                                                   Mise à jour du vendredi 2 septembre 2022

 

Les statuts de l'association enregistrés à la Sous Préfecture de GRASSE, le du21janvier 1999, sous la référence 1/14491(avec modification n°0061014491), sont à la disposition de tout un chacun.

« Nouvelle Justice » est régit  par la loi du 1er juillet 1901.

Comme toutes les associations déclarées, « Nouvelle Justice » peut, sans autorisation spéciale et quel que soit leur objet, recevoir des dons manuels (par chèque ou virement à son compte BANQUE POSTALE n° 18 404 39 S 23) et ce en application de l'article 6 de la loi du 1er juillet 1901.

L’article L141-1 du code de l’organisation judiciaire dispose que :


L’Etat est tenu de réparer le dommage causé par le fonctionnement défectueux du service de la justice attendu que sa responsabilité est engagée par des fautes lourdes et déni de justice

Attendu l’absence de mise en œuvre réelle de la garantie des droits fondamentaux du citoyen, par la création d’organismes de contrôle neutres, fiables, aptes à contrôler les professions d’avocats et de notaires, nous abusant d’un leurre : l’Ordre des Avocats et La Chambre des Notaires - CONFLITS D’INTERETS PAR EXCELLENCE - n’étant pas aptes à résoudre la réclamation légitime du citoyen.

Attendu que ce vide juridique constitue une réelle Mise en danger de la vie d’autrui aggravée de Non - Assistance à personne en danger.

Attendu que les forfaitures d’avocats et de notaires restent impunies et leurs victimes (sinistrées à vie parfois) laissées sur le bas côté de la route.

Attendu que les abus de toutes sortes de la part d’une certaine catégorie d’avocats et de notaires (escrocs dans l’exercice de leur fonction) constituent de nos jours un vrai phénomène de société.

Vu l’article 6 de la Convention Européenne de Sauvegarde des Droits de l’Homme

Vu l’article L141-1 du Code de l’Organisation judiciaire

L’association « Nouvelle Justice », par la voie de l’Amnesty International et au nom de mon cas de figure (soutenu de preuves irréfragables),  veut faire condamner l’Etat français pour Mise en danger de la vie d’autrui aggravée de Non assistance à personne en danger-.

Et qu’il soit ordonné par la cour européenne des droits de l’homme que l’Etat français crée  une voie de recours rapide, gratuite et impartiale, avec la création d’une Commission Indépendante de la Magistrature (CIM). Notre demande est d’autant plus légitime que la loi (article L141-1 du code de l’organisation judiciaire) prévoit que l’État est tenu de réparer les dommages causés par le fonctionne ment défectueux du service public de la justice.

Que tous ceux qui se sont fait spolier par leur propre avocat et/ou notaire et que ces forfaitures soient restées impunies, me rejoignent en m’adressant un dossier complet : acte judiciaire soutenu de preuves incontestables, ainsi qu’un chèque d’un montant de 250€ pour participation aux frais de dossier et démarches.

Ensemble, nous sommes plus forts !


 

                                        

Action d'intérêt général  : venir en aide aux autres victimes d'une certaine catégorie d'avocats et de notaires (escrocs dans l'exercice de leur fonction)

 

L’infaisabilité de l’ordre des avocats et de la chambre des notaires - systèmes disséqués de A à Z, mettant en exergue des dysfonctionnements dont seul lecitoyen lambda fait de fait les frais-.

 

Lettre de Monsieur le sénateur Jean-René LECERF du 26septembre 2005, en faveur d’uneréforme, inspirée de mon parcours, permettant d’endiguer les dysfonctionnements actuels de ce deux ordres du pouvoir public.

 

L’Association « Nouvelle Justice » s'active pour déverrouiller les dossiers

 

Association créée par May DUPE a pour but de dénoncer une certaine catégorie d’avocats(escrocs dans l’exercice de leur fonction) et venir ainsi en aide aux victimes.

 

www.nouvellejustice.fr

 


           « La Justice est aveugle,  ôtons-lui son bandeau !"


UN NOUVEAU SOUFFLE POUR LES VICTIMES D'UNE CERTAINE CATEGORIE D'AVOCATS ET DE NOTAIRES (ESCROCS)DANS L'EXERCICE DE LEUR FONCTION.

La Présidente de l’Association « Nouvelle Justice », May DUPE, publie sa thèse pour une réforme de l'Ordre des Avocats et de La Chambre des Notaires - CONFLIT D'INTERETS PAR EXCELLENCE dont seul le citoyen victime d'une certaine catégorie d'avocats et de notaires (escrocs dans l'exercice de leur fonction) fait les frais -. Elle exige une réforme visant à endiguer le phénomène par la création d’organismes de contrôles neutres, fiables, aptes à résoudre la réclamation du citoyen.

Les statuts de l'association enregistrés, le 21janvier 1999, à la Sous-Préfecture de Grasse sous la référence 1/14491(avec modication n°0061014491) sont à la dispostion de tout un chacun.

Article publié dans "le magazine des Livres" n° 25 juillet-août 2010
   

Lire la suite >>
(article complet au format PDF)

Plaidoyer pour une Nouvelle Justice, en France
[ Site officiel du magazine des livres ]
Commandez le livre de May Dupé >>
 



 





L'adresse du siège social de l'association Nouvelle Justice est enregistrée près la sous-préfecture de Grasse. L'adresse postale : 12, Rue Meynadier /06400 CANNES.

Tél. : 04 93 38 59 82 / E-mail :nouvellejustice@orange.fr